Skip to content

LES RESIDENCES AUTONOMIE

LES RESIDENCES AUTONOMIE

Les résidences et structures consacrées à nos ainés sont multiples. Nous ne savons plus vers lesquelles s’orienter et quelles sont les différences entre celle-ci.

Aujourd’hui, portons notre attention sur les résidences autonomie, ex foyer-logement.

 

Ces résidences sont le plus souvent gérées par les collectivités publiques ou bien par des associations à but non lucratif.

Elles sont destinées à des personnes de plus de 60 ans, ne souhaitant plus ou ayant des difficultés à rester au domicile.

Elles peuvent accueillir des personnes seules ou un couple qui souhaitent vivre dans un environnement plus sécurisant pour elles.

Les personnes vivant au sein de ces structures sont locataires ; les prix qui y sont fixés sont modérés.

Ils existent plusieurs types d’appartement et studios qui sont proposés semi-nus (cuisine + lit) ; la personne peut donc apporter ses propres meubles.

De plus la localisation de la résidence autonomie se veut proche des services tels que la restauration, animation, ménage…

Toutefois les soins médicaux et infirmiers sont réalisés par des intervenants extérieurs.

 

Quels sont les critères d’admission ?

On évalue la dépendance de la personne grâce au Groupe Iso-Ressource (GIR) qui va de 1 à 6 : 1 étant le plus haut niveau de dépendance et 6 correspondant à une personne autonome.

Seul un médecin est habilité à l’estimer selon la grille AGGIR.

L’admission dans les résidences autonomies est généralement pour les personnes dont le GIR est évalué à 6 ou 5. Il est possible d’intégrer ou de rester dans l’établissement lorsque la personne est en GIR 4 quand ce dernier est conventionné avec un EHPAD.

Une liste de prestation minimale est prévue dans ces résidences qui sont :

  • état des lieux d’entrée et de sortie
  • un service de restauration et de blanchisserie
  • accès à un dispositif de sécurité et d’alerte
  • des animations organisées au sein et/ou à l’extérieur de l’établissement

 

Le prix

L’établissement étant public ou à but non lucratif, le prix des loyers est modéré. Il doit inclure le loyer, les charges locatives, les frais de prestations incluses ( exemple : le dispositif de sécurité…) et/ou facultatives.

 

Les aides

Il existe différents types d’aides. Celles pour aider au financement du logement :

  • Les aide aux logement (CAF,..) si l’établissement est conventionné
  • Les caisses de retraites complémentaires
  • Aide sociale à l’hébergement si l’établissement est conventionné

 

Celles pour les aides au maintien à domicile :

  • Les caisses de retraites principales (CARSAT, MSA, RSI…)
  • L’allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) à domicile pour les personnes en GIR 4
  • Les caisses de retraites complémentaires
  • Aide sociale si l’établissement est conventionné

 

 A SAVOIR

Les différences entre les résidences autonomie et les résidences services

Les résidences autonomieLes résidences services
Structures publiques ou à but non lucratifPrivées
Réglementation médico-sociale obligatoireRéglementation médico-sociale pas obligatoire

 

Le service social se tient à votre disposition pour toutes vos questions et inquiétudes

N’hésitez pas à contacter votre assistante sociale

Articles qui pourraient vous intéresser

REFORME DE LA TAXE D’HABITATION

Une baisse progressive de la taxe d’habitation s’applique à.

,

ALLOCATION JOURNALIERE DE PRESENCE PARENTALE

LES RESIDENCES AUTONOMIE

Les résidences et structures consacrées à nos ainés sont multiples. Nous ne savons plus vers lesquelles s’orienter et quelles sont les différences entre celle-ci.

Aujourd’hui, portons notre attention sur les résidences autonomie, ex foyer-logement.

 

Ces résidences sont le plus souvent gérées par les collectivités publiques ou bien par des associations à but non lucratif.

Elles sont destinées à des personnes de plus de 60 ans, ne souhaitant plus ou ayant des difficultés à rester au domicile.

Elles peuvent accueillir des personnes seules ou un couple qui souhaitent vivre dans un environnement plus sécurisant pour elles.

Les personnes vivant au sein de ces structures sont locataires ; les prix qui y sont fixés sont modérés.

Ils existent plusieurs types d’appartement et studios qui sont proposés semi-nus (cuisine + lit) ; la personne peut donc apporter ses propres meubles.

De plus la localisation de la résidence autonomie se veut proche des services tels que la restauration, animation, ménage…

Toutefois les soins médicaux et infirmiers sont réalisés par des intervenants extérieurs.

 

Quels sont les critères d’admission ?

On évalue la dépendance de la personne grâce au Groupe Iso-Ressource (GIR) qui va de 1 à 6 : 1 étant le plus haut niveau de dépendance et 6 correspondant à une personne autonome.

Seul un médecin est habilité à l’estimer selon la grille AGGIR.

L’admission dans les résidences autonomies est généralement pour les personnes dont le GIR est évalué à 6 ou 5. Il est possible d’intégrer ou de rester dans l’établissement lorsque la personne est en GIR 4 quand ce dernier est conventionné avec un EHPAD.

Une liste de prestation minimale est prévue dans ces résidences qui sont :

  • état des lieux d’entrée et de sortie
  • un service de restauration et de blanchisserie
  • accès à un dispositif de sécurité et d’alerte
  • des animations organisées au sein et/ou à l’extérieur de l’établissement

 

Le prix

L’établissement étant public ou à but non lucratif, le prix des loyers est modéré. Il doit inclure le loyer, les charges locatives, les frais de prestations incluses ( exemple : le dispositif de sécurité…) et/ou facultatives.

 

Les aides

Il existe différents types d’aides. Celles pour aider au financement du logement :

  • Les aide aux logement (CAF,..) si l’établissement est conventionné
  • Les caisses de retraites complémentaires
  • Aide sociale à l’hébergement si l’établissement est conventionné

 

Celles pour les aides au maintien à domicile :

  • Les caisses de retraites principales (CARSAT, MSA, RSI…)
  • L’allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) à domicile pour les personnes en GIR 4
  • Les caisses de retraites complémentaires
  • Aide sociale si l’établissement est conventionné

 

 A SAVOIR

Les différences entre les résidences autonomie et les résidences services

Les résidences autonomieLes résidences services
Structures publiques ou à but non lucratifPrivées
Réglementation médico-sociale obligatoireRéglementation médico-sociale pas obligatoire

 

Le service social se tient à votre disposition pour toutes vos questions et inquiétudes

N’hésitez pas à contacter votre assistante sociale

Articles qui pourraient vous intéresser

REFORME DE LA TAXE D’HABITATION

Une baisse progressive de la taxe d’habitation s’applique à.

,

ALLOCATION JOURNALIERE DE PRESENCE PARENTALE

Scroll To Top