DES VACANCES BIEN PROTEGEES 1ERE PARTIE

DES VACANCES BIEN PROTEGEES 1ERE PARTIE

C’est bientôt l’été, peut-être allez-vous décider de partir en vacances

Que vous soyez seul ou accompagné de votre famille

En France ou à l’étranger

Nous vous proposons quelques astuces pour passer vos vacances en toute sécurité !

La suite de cet article, en juin, portera sur les transports, les bagages et les moyens de paiement durant votre séjour…

 

LES ASSURANCES

La responsabilité en cas de dommages matériels et/ou corporels

  • L’assurance automobile permet d’indemniser toute personne à qui vous causez involontairement des dommages corporels ou matériels
  • Lors d’un accident avec un véhicule loué, c’est l’assurance du loueur qui doit réparer le préjudice
  • Pour les dommages causés à autrui hors accidents de véhicule, c’est la responsabilité civile de votre assurance habitation qui intervient

Alors, avant de partir à l’étranger, vérifiez que :

  • votre pays de destination est couvert par votre contrat actuel tant pour les dommages de véhicule que pour ceux causés à autrui
  • La durée de votre garantie responsabilité civile vie privée à l’étranger couvre la durée de votre séjour

Les garantie liées à l’habitation principale et la location de vacances

  • Le logement principal

Vérifier la clause d’inhabitation de votre logement. selon l’assureur que vous avez choisi, elle vous permet une absence de 30 à 90 jours sans perte de garanties (cambriolages, incendies, etc.)

Votre assureur peut exiger quelques précautions mais elles doivent être listées dans votre contrat

  • Le lieu de vacances

– Vérifiez que votre contrat multirisque habitation comporte une garantie dite « villégiature », sinon vous pouvez en souscrire une

Ou

– Exigez du loueur qu’il vous fournisse une preuve de la clause d’abandon de recours. Ainsi, en cas de problème, le propriétaire du bien ne pourra pas vous poursuivre en justice, puisqu’il aura déjà souscrit une couverture pour la durée de votre séjour

Les contrats d’assistance aux personnes

Avant de souscrire un contrat d’assistance évaluez vos besoins, votre situation personnelle et les couvertures que vous avez déjà souscrites (voiture, habitation, carte bancaire…) afin de ne pas cumuler des garanties identiques

Souvent ces assurances concernent:

  • Le rapatriement, transport et admission à l’hôpital en cas de maladie ou blessures,
  • La prise en charge des frais de transport en cas d’interruption du voyage suite au décès d’un proche,
  • Le billet aller-retour pour un de vos proches, si vous êtes hospitalisé plus de 10 jours sans rapatriement possible,
  • Les avances en cas de perte ou vol d’argent,
  • La couverture des frais de recherches en cas d’opération de sauvetage ou de secours,
  • La prise en charge des démarches urgentes si, par exemple, un incendie a lieu chez vous pendant votre séjour

 

LES SOINS

Dans la communauté européenne

  • Les soins

Avant votre départ, procurez-vous la Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM). Elle vous permettra d’attester de vos droits à l’assurance maladie et de bénéficier d’une prise en charge sur place de vos soins médicaux, selon la législation et les formalités en vigueur dans le pays de séjour

La CEAM est individuelle et nominative. Chaque membre de votre famille doit avoir la sienne, y compris les enfants de moins de 16 ans

En pratique vous pouvez l’obtenir :

– par internet : connectez-vous sur votre compte ameli,

– par téléphone : composez le 36 46 (service 0,06 €/min + prix appel),

– sur place, en vous rendant dans un des points d’accueil de votre caisse d’Assurance Maladie

A noter : Avant de partir, renseignez-vous sur l’état sanitaire du pays et vérifiez les frais médicaux qui pourront rester à votre charge. Dans certains pays, les frais médicaux coûtent très cher. Il est donc recommandé de souscrire un contrat d’assistance ou d’assurance

  • L’arrêt de travail

Si un médecin vous prescrit un arrêt de travail pendant votre séjour, vous pourrez, éventuellement, percevoir des indemnités journalières. Adressez l’avis d’arrêt de travail dans les 48 heures à votre caisse d’Assurance Maladie en France

À noter : si les médecins du pays dans lequel vous séjournez ne délivrent pas d’avis d’arrêt de travail, adressez-vous à l’organisme de sécurité sociale de votre lieu de séjour

En dehors de la Communauté Européenne

Vérifiez s’il existe une convention (ou un accord) de sécurité sociale, signée entre ce pays et la France

  • Les soins

Pour cela, contactez votre caisse d’Assurance Maladie

Si vous entrez dans le champ d’application d’une convention, vos soins médicaux peuvent être pris en charge sur place, selon les tarifs en vigueur dans le pays

  • L’arrêt de travail

En cas d’arrêt de travail pendant votre séjour, vous pourrez éventuellement percevoir des indemnités journalières, selon les modalités prévues par la convention

A noter : Dans certains pays (États-Unis, Canada, pays d’Asie…), les frais médicaux coûtent très cher. Il est donc recommandé de souscrire un contrat d’assistance ou d’assurance

Le service social se tient à votre disposition pour toutes vos questions et inquiétudes.
N’hésitez pas à contacter votre assistante sociale

 

Articles qui pourraient vous intéresser

,

SALARIES AIDANTS, PREVENIR L’EPUISEMENT PHYSIQUE ET PSYCHOLOGIQUE

Quand on retire la parole à un aidant, on.

LES PRINCIPES TOLTEQUES APPLIQUES AUX ENFANTS de Florence Millot

Et si nous éduquions nos enfants selon les principes.

DES VACANCES BIEN PROTEGEES 1ERE PARTIE

C’est bientôt l’été, peut-être allez-vous décider de partir en vacances

Que vous soyez seul ou accompagné de votre famille

En France ou à l’étranger

Nous vous proposons quelques astuces pour passer vos vacances en toute sécurité !

La suite de cet article, en juin, portera sur les transports, les bagages et les moyens de paiement durant votre séjour…

 

LES ASSURANCES

La responsabilité en cas de dommages matériels et/ou corporels

  • L’assurance automobile permet d’indemniser toute personne à qui vous causez involontairement des dommages corporels ou matériels
  • Lors d’un accident avec un véhicule loué, c’est l’assurance du loueur qui doit réparer le préjudice
  • Pour les dommages causés à autrui hors accidents de véhicule, c’est la responsabilité civile de votre assurance habitation qui intervient

Alors, avant de partir à l’étranger, vérifiez que :

  • votre pays de destination est couvert par votre contrat actuel tant pour les dommages de véhicule que pour ceux causés à autrui
  • La durée de votre garantie responsabilité civile vie privée à l’étranger couvre la durée de votre séjour

Les garantie liées à l’habitation principale et la location de vacances

  • Le logement principal

Vérifier la clause d’inhabitation de votre logement. selon l’assureur que vous avez choisi, elle vous permet une absence de 30 à 90 jours sans perte de garanties (cambriolages, incendies, etc.)

Votre assureur peut exiger quelques précautions mais elles doivent être listées dans votre contrat

  • Le lieu de vacances

– Vérifiez que votre contrat multirisque habitation comporte une garantie dite « villégiature », sinon vous pouvez en souscrire une

Ou

– Exigez du loueur qu’il vous fournisse une preuve de la clause d’abandon de recours. Ainsi, en cas de problème, le propriétaire du bien ne pourra pas vous poursuivre en justice, puisqu’il aura déjà souscrit une couverture pour la durée de votre séjour

Les contrats d’assistance aux personnes

Avant de souscrire un contrat d’assistance évaluez vos besoins, votre situation personnelle et les couvertures que vous avez déjà souscrites (voiture, habitation, carte bancaire…) afin de ne pas cumuler des garanties identiques

Souvent ces assurances concernent:

  • Le rapatriement, transport et admission à l’hôpital en cas de maladie ou blessures,
  • La prise en charge des frais de transport en cas d’interruption du voyage suite au décès d’un proche,
  • Le billet aller-retour pour un de vos proches, si vous êtes hospitalisé plus de 10 jours sans rapatriement possible,
  • Les avances en cas de perte ou vol d’argent,
  • La couverture des frais de recherches en cas d’opération de sauvetage ou de secours,
  • La prise en charge des démarches urgentes si, par exemple, un incendie a lieu chez vous pendant votre séjour

 

LES SOINS

Dans la communauté européenne

  • Les soins

Avant votre départ, procurez-vous la Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM). Elle vous permettra d’attester de vos droits à l’assurance maladie et de bénéficier d’une prise en charge sur place de vos soins médicaux, selon la législation et les formalités en vigueur dans le pays de séjour

La CEAM est individuelle et nominative. Chaque membre de votre famille doit avoir la sienne, y compris les enfants de moins de 16 ans

En pratique vous pouvez l’obtenir :

– par internet : connectez-vous sur votre compte ameli,

– par téléphone : composez le 36 46 (service 0,06 €/min + prix appel),

– sur place, en vous rendant dans un des points d’accueil de votre caisse d’Assurance Maladie

A noter : Avant de partir, renseignez-vous sur l’état sanitaire du pays et vérifiez les frais médicaux qui pourront rester à votre charge. Dans certains pays, les frais médicaux coûtent très cher. Il est donc recommandé de souscrire un contrat d’assistance ou d’assurance

  • L’arrêt de travail

Si un médecin vous prescrit un arrêt de travail pendant votre séjour, vous pourrez, éventuellement, percevoir des indemnités journalières. Adressez l’avis d’arrêt de travail dans les 48 heures à votre caisse d’Assurance Maladie en France

À noter : si les médecins du pays dans lequel vous séjournez ne délivrent pas d’avis d’arrêt de travail, adressez-vous à l’organisme de sécurité sociale de votre lieu de séjour

En dehors de la Communauté Européenne

Vérifiez s’il existe une convention (ou un accord) de sécurité sociale, signée entre ce pays et la France

  • Les soins

Pour cela, contactez votre caisse d’Assurance Maladie

Si vous entrez dans le champ d’application d’une convention, vos soins médicaux peuvent être pris en charge sur place, selon les tarifs en vigueur dans le pays

  • L’arrêt de travail

En cas d’arrêt de travail pendant votre séjour, vous pourrez éventuellement percevoir des indemnités journalières, selon les modalités prévues par la convention

A noter : Dans certains pays (États-Unis, Canada, pays d’Asie…), les frais médicaux coûtent très cher. Il est donc recommandé de souscrire un contrat d’assistance ou d’assurance

Le service social se tient à votre disposition pour toutes vos questions et inquiétudes.
N’hésitez pas à contacter votre assistante sociale

 

Articles qui pourraient vous intéresser

,

SALARIES AIDANTS, PREVENIR L’EPUISEMENT PHYSIQUE ET PSYCHOLOGIQUE

Quand on retire la parole à un aidant, on.

LES PRINCIPES TOLTEQUES APPLIQUES AUX ENFANTS de Florence Millot

Et si nous éduquions nos enfants selon les principes.