IMPÔT 2019 : DÉDUCTION, RÉDUCTION, CRÉDIT

IMPÔT 2019 : DÉDUCTION, RÉDUCTION, CRÉDIT

Dans cet article, on va vous accompagner pour remplir la déclaration de revenu 2019 et vous indiquer comment bénéficier du bon nombre de parts fiscales, des déductions, réductions et crédits d’impôt les plus répandues en 2019

D’abord on commence par définir la différence entre les 3 dispositifs qui permettent de faire baisser le montant de notre imposition

Quelle est la différence entre la réduction, la déduction et le crédit d’impôt ? 

La déduction fiscale ou déduction d’impôt intervient avant le calcul de l’impôt et elle permet de réduire le revenu global à déclarez au fisc

La réduction d’impôt intervient a posteriori, puisqu’il s’agit de retrancher une somme d’argent de l’impôt sur le revenu à payer

Le crédit d’impôt fonctionne sur le même principe que la réduction fiscale, mais intervient comme un remboursement de la part du fisc.

Pour en savoir plus

 

LE FORMULAIRE DE DÉCLARATION DE REVENU PRINCIPALE 2042 (télécharger)

Cliquez pour vous rendre directement vers le thème qui vous intéresse

Page 1 :

Page 2 :

Page 3

Page 4

LE FORMULAIRE RÉDUCTIONS D’IMPÔT – CRÉDITS D’IMPÔT 2042 RICI (télécharger)

Page 1

Page 2

FORMULAIRE DÉCLARATION DE REVENU COMPLÉMENTAIRE 2042C (télécharger)

Page 3

LA DÉCLARATION DE REVENU PRINCIPALE 2042

Page 1

  • Si on ne dispose pas de téléviseur, on n’oublie pas de cocher la case ØRA
  • On n’oublie pas de signaler votre nouvelle adresse dans la rubrique changement d’adresse si on a déménagé en 2019. Cela aura une incidence sur la taxe d’habitation et sur l’éventuelle taxe foncière 2020

 

Page 2

  • Concubinage

Enfants mineurs ou handicapés quel que soit leur âge

Si on a des enfants mineurs ou handicapés et qu’ils sont reconnus par les deux parents, quel que soit leur âge, ils peuvent être :

  • Tous comptés à charge par l’un des parents ;
  • Ou être répartis entre les deux parents. Le père et la mère déclarant chacun un enfant différent (un même enfant ne pouvant être compté à charge deux fois) ;
  • Ou pour un même enfant ayant fait l’objet d’une charge équitablement partagée, l’enfant peut alors être assimilé à un enfant en garde alternée

On bénéficie alors d’une majoration de parts

Enfants majeurs

Si on a des enfants majeurs, ils sont normalement imposés séparément. Mais, ils peuvent demander à être rattachés sur l’une des deux déclarations s’ils sont dans l’une des situations suivantes :

  • Âgés de moins de 21 ans au 1er janvier de l’année d’imposition (1.1.2019 pour l’imposition des revenus 2019) ;
  • Âgés de moins de 25 ans à la même date et poursuivant leurs études ; quel que soit leur âge s’ils sont handicapés ;
  • Quel que soit l’âge, s’ils effectuent leur service national, sous une forme militaire ou civile

Dans ce cas, le parent ayant rattaché l’enfant majeur pourra bénéficier d’une majoration du nombre de parts pour un enfant célibataire sans charge de famille ou d’un abattement si l’enfant majeur est marié ou chargé de famille

Pour en savoir plus

  • Mariage, pacs

Avec le prélèvement à la source, on doit signaler son mariage ou pacs dans les 60 jours suivant l’événement soit sur son compte en ligne soit par courrier à son centre des impôts

Cette information permet d’adapter en temps réel le taux de prélèvement et, si on en a, les acomptes

Suivez le lien pour décider comment déclarer ou non sa situation dès la première année et faire valoir ses nouveaux droits

  • Divorce, séparation

Les démarches liées à une situation de rupture sont complexes et plusieurs choix d’imposition sont prévus, pour évaluer la meilleure solution on peut d’aller voir cet article

  • Décès du conjoint dans l’année d’imposition

Si notre conjoint est décédé dans l’année, il vous faudra faire 2 déclarations bien distinctes :

  • Une première allant du début de l’année fiscale jusqu’à la date de décès du conjoint/e ou époux/se
  • Une seconde uniquement à au nom du survivant et qui débutera à la date du décès du conjoint/e ou époux/se jusqu’à la fin de l’année fiscale

Pour en savoir plus

  • Demi part supplémentaire

    • Être parent célibataire ou avoir élevé seul(e) un enfant :

Pour le fisc, vivre seul signifie n’être :

  • Ni marié,
  • Ni pacsé,
  • Ni en concubinage

Mais cela ne suffit pas, il faut aussi avoir :

  • Un ou plusieurs enfants à charge reportés sur la déclaration de revenu
  • Élevé seul pendant au moins 5 ans un enfant aujourd’hui majeur

Pour en savoir plus 

    • L’un des membres du foyer est en situation de handicap

Pour son conjoint et/ou soi

Il faut absolument remplir une des conditions suivantes :

  • Avoir une carte d’invalidité pour une incapacité d’au moins 80%.
  • Être titulaire d’une carte mobilité inclusion CMI avec la mention invalidité.
  • Bénéficier d’une pension d’invalidité pour accident du travail de 40% ou plus.
  • Avoir une pension militaire pour une invalidité de 40% ou plus.

Si on est invalide et qu’on remplit une des 4 conditions, il faut cocher la case P. Pour son conjoint, on doit cocher la case F.

Pour un enfant

Pour bénéficier de la demi part, l’enfant doit bénéficier :

  • Soit d’une carte d’invalidité 80%.
  • Soit de la carte mobilité inclusion avec une mention incapacité.

Concrètement :

  • Si l’enfant qui est rattaché au foyer fiscal, on coche la case G
  • S’il est en résidence alternée, chaque parent coche alors la case I. L’avantage fiscal sera coupé en deux
  • Si votre enfant est majeur et toujours rattaché au foyer fiscal, on coche la case R

Pour en savoir plus

  • Pension alimentaire ou rattachement d’un enfant majeur

La plupart des contribuables cherchent à maintenir le plus longtemps possible dans leur foyer fiscal leurs enfants devenus majeurs. Mais le rattachement d’un enfant majeur n’est pas toujours la meilleure solution sur le plan fiscal.

Dans certains cas, il est plus avantageux de verser une pension alimentaire à un enfant qui fera ainsi sa propre déclaration de revenus.

Une simulation est souvent nécessaire pour déterminer la meilleure solution.

A noter : Même si on n’a versé que de petites sommes sur le compte de son enfant, on peut tout de même déduire un forfait s’il a vécu à notre domicile

Pour en savoir plus

 

Page 3

  • Les revenus partiellement à déclarer ou à ne pas déclarer

    • Les revenus des apprentis, VIE, service civique
    • Les indemnités de licenciement
    • L’intéressement et la participation
    • Tickets restaurants, chèques-vacances et cadeaux
    • Les revenus du covoiturage
    • La vente d’électricité photovoltaïque
    • Certains revenus de location meublée
    • La vente occasionnelle de biens sur Internet
    • Les allocations familiales et les prestations d’aide sociales
    • Les gratifications de stage
    • Les revenus des jobs étudiants
  • Déclarer les frais réels ou choisir l’abattement de 10 %

Le fisc offre un abattement de 10% sur les salaires avant impôt car il considère que tout français supporte des charges pour aller au travail

En tant que salarié, on regarde s’il n’est pas plus intéressant pour nous :

    • De passer aux frais réels kilométriques. On consulte le barème
    • De déduire les frais de repas, on regarde dans quel contexte c’est possible

Si les frais réels sont plus avantageux, on calcule ses kilomètres et/ou ses repas et on remplit la case 1K

A noter: Si on a déménagé pour le travail, les frais peuvent être comptabiliser dans les frais réels

  • Déclarer les heures supplémentaires

Les 5000 premiers euros (le reste est à déclarer normalement) sont totalement exonérés d’impôt. On remplit la case 1GH

Pour en savoir plus

  • Déclarer les revenus des capitaux mobiliers et les plus-values

Classiquement, on reçoit un document bancaire ou notarial qui permet de vérifier si tout a été reporté sur la déclaration pré remplie et, de la compléter si besoin

Pour s’informer davantage, on peut aller consulter :

Cette page pour les capitaux mobiliers
Cette page pour les plus-values immobilières

 

Page 4

  • Revenus fonciers

Il existe deux régimes d’imposition régime micro-foncier et le régime réel

Tous les  revenus, fonciers ou autres, sont à déclarer sur le formulaire Cerfa n°2042 et ensuite, selon les cas, on peut être amené à remplir d’autres formulaires annexes de déclaration de revenus fonciers en 2019 :

  • Si on a opté pour le régime d’imposition réel : déclaration pour les revenus fonciers n°2044, qui sera ensuite annexée à sa déclaration générale
  • Si on a investi dans un bien immobilier dans le cadre d’un programme d’incitation ou de déduction fiscale (Pinel, Robien, outre-mer) : déclaration n°2044-SPE

Si nos revenus fonciers ne dépassent pas 15 000 € par an, le régime microfoncier ou le régime réel (notamment si vos charges déductibles dépassent l’abattement de 30% prévu par ce régime) peut s’appliquer, au-delà c’est le régime réel qui s’applique de plein droit

Pour tout savoir sur la déclaration de vos revenus fonciers, la meilleure fiscalité, les cases à remplir et les formulaires à rajouter, consulter cet article

  • Pension alimentaire versées, charges déductibles (voir aussi formulaire 2042 C)

Selon qu’on règle une pension alimentaire :

    • À un enfant mineur fixée par décision de justice ou pas,
    • À un enfant majeur non compté à charge sur sa déclaration de revenu,
    • À un ex-conjoint par décision de justice (pour la prestation compensatoire il faudra utiliser la déclaration 2042RICI),
    • À des parents, grands-parents, adoptants hébergés ou non à son domicile,

La déduction d’impôt sera différente et la déclaration sur le formulaire également, on consulte cet article pour tout savoir

  • Réductions et crédits d’impôt (voir aussi déclaration 2042 RICI)

    • Déclarer les dépenses d’emploi à domicile

Le crédit d’impôt est égal à 50% des dépenses globales, charges sociales comprises, prises dans la limite de 12 000 € par an + 1 500 € par enfant à charge ou membre du foyer fiscal âgé de plus de 65 ans (dans la limite totale de 15 000 €), on reporte les sommes totales dans la case 7DB

Si on a engagé des dépenses pour un ascendants (parents par exemple) qui a plus de 65 ans et qui bénéficie de l’APA, on remplit la case 7DL

L’année d’une première embauche, les deux plafonds ci-dessus sont portés respectivement à 15 000 € et 18 000 €. On donc coche la case 7DQ

Le plafond est fixé à 20 000 € et on coche la case 7DG si l’un des membres du foyer :

  •  Est titulaire d’une carte d’invalidité ou d’une carte mobilité inclusion (CMI-invalidité) correspondant à un taux d’incapacité de 80% ou plus
  • Est bénéficiaire d’une pension d’invalidité de 3ème catégorie
  • Perçoit un complément d’allocation d’éducation spéciale pour un enfant handicapé (complément d’AEEH)

Pour en savoir plus

  • Déduction du Plan d’Epargne Retraite

Selon le type de Plan d’Epargne Retraite, le montant déductible est variable

On vous propose de lire cet article pour tout connaitre les avantages de cette déduction

On remplir les cases 6NS et 6NT à côté desquelles on trouve le montant maximum déductible pour chaque membre du foyer fiscal

 

FORMULAIRE RÉDUCTIONS D’IMPÔT – CRÉDITS D’IMPÔT 2042 RICI

Page 1

  • Déclarer les dons faits aux organismes d’intérêt général

On peut récupérer une partie des dons versés à certaines associations et certains organismes reconnus d’intérêt général ou d’utilité publique. Ils ouvrent droit à un avantage qui peut atteindre 66% des sommes versées. Ce taux atteint 75% pour les 546 premiers euros versés à un organisme d’aide aux personnes en difficulté, qui fournit des repas, des soins ou favorisant l’accès au logement

On reporte le montant des dons en case 7UF de la déclaration

  • Indiquer les études suivies par ses enfants

La déduction est de 61 euros par enfant scolarisé au collège, 153 euros par enfant scolarisé au lycée et 183 euros par enfant suivant des études supérieures. Vous devez indiquer le nombre d’enfants scolarisés à votre charge aux cases 7EA à 7EG du formulaire n°2042 RICI

  • Déclarer les dépenses de garde d’enfant(s)

Si on a fait garder son enfant de moins de 6 ans dans une crèche, une halte-garderie, ou bien par une assistante maternelle, un crédit d’impôt égal à 50% des dépenses supportées peut être accordé

On reporte les sommes totales payées dans les cases 7GA à 7GG du formulaire n°2042 RICI, selon sa situation

Pour en savoir plus

  • Déclarer les dépenses d’hébergement pour les personnes dépendantes

Si on est l’intéressé(e)

Si on est hébergé dans une maison de retraite, Un établissement de soins de longue durée, on peut bénéficier d’une réduction fiscale correspondant à « 25 % des dépenses retenues dans la limite annuelle de 10 000 € par personne hébergée, membre du foyer fiscal »

. A noter : « seules les personnes qui supportent des dépenses de dépendance peuvent bénéficier de la réduction d’impôt », précise-t-on sur le site des impôts. « Aucune condition d’âge de la personne hébergée n’est exigée pour l’application de la réduction d’impôt »

Les dépenses doivent être mentionnées en case 7CD et 7CE du formulaire 2042 RICI

Si on paye pour son parent

Si on prend en charge les dépenses d’établissement de son parent, on ne bénéficiera pas de la réduction d’impôt mais….

Le fait de prendre en charge les factures pour l’hébergement, les soins ou la nourriture de ses parents est déductible au titre des pensions. On peut déduire les sommes au titre de « pension versée à un ascendant » puisque l’on entre dans le cadre de l’obligation alimentaire. La déduction permet une baisse de l’impôt qui dépend de votre tranche d’imposition

On déclare donc en case 6 GP de la déclaration 2042 et 2042 C

Pour en savoir plus

A noter : En case 6GU, on peut déduire de son revenu imposable les frais d’obsèques d’un parent, à condition qu’ils ne soient pas déjà payés par la succession

 

Page 2

  • Dépenses en faveur de l’aide aux personnes dans l’habitation principale

Pour les dépenses d’adaptation à la perte d’autonomie ou au handicap, le crédit d’impôt s’applique uniquement si le contribuable ou un membre de son foyer fiscal remplit l’une des conditions suivantes :

  • Il est titulaire pour une invalidité au taux de 40 % minimum, soit à titre de veuve, d’une pension prévue par les dispositions du Code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de guerre ;
  • Il est titulaire d’une pension d’invalidité pour accident du travail (avec un taux d’incapacité permanente d’au moins 40 %) ;
  • Il est titulaire soit de la carte « mobilité inclusion » comportant l’une des mentions « invalidité » « priorité » ou « stationnement pour personnes handicapées », soit de la carte « Priorité pour personne handicapée » ou d’une carte de stationnement pour personnes handicapées ;
  • Il souffre d’une perte d’autonomie entraînant son classement dans l’un des groupes 1 à 4 de la grille nationale permettant de mesurer la perte d’autonomie afin de disposer de l’allocation personnalisée d’autonomie

Pour en savoir plus

  • Prestation Compensatoire

Si on verse une prestation compensatoire en capitale, en application d’un jugement de divorce, en une seule fois ou de façon échelonnée dans un délai au plus égal à 12 mois à compter de la date à laquelle le jugement est passé, on peut bénéficier d’une réduction d’impôt

Elle correspond à 25% du montant des versements effectués, des biens ou des droits attribués, retenus dans la limite de 30 500 € pour l’ensemble de la période de 12 mois. Elle doit être déclarée en case 7WN à 7WP du formulaire n°2042 RICI

Pour savoir plus

  • Dépenses pour la transition énergétique

Les conditions d’octroi sont strictement encadrées, aussi, on vous conseille de contacter le centre des impôts pour vérifier la recevabilité au crédit d’impôt des travaux effectués ou d’aller voir cet article

 

FORMULAIRE DÉCLARATION DE REVENU COMPLÉMENTAIRE 2042C

Page 3

  • Revenus différés ou exceptionnels

Il s’agit de revenus qui présentent un caractère exceptionnel dans la mesure où ils ne peuvent pas être perçus. Ces revenus peuvent bénéficier du système du quotient s’ils sont supérieurs à la moyenne des revenus nets déclarés par le contribuable au titre des trois dernières années

    • Revenus liés au contrat de travail

La loi prévoit une exception en faveur des revenus exceptionnels liés au contrat de travail : primes de mobilité, fraction imposable des indemnités de licenciement ou de départ à la retraite, etc. Ces revenus peuvent bénéficier du système de quotient, quel que soit leur montant

Pour faire un calcul concret, connaitre toute la législation en vigueur et savoir dans quelle case déclarer sur la déclaration principale 2042 (si vous souhaitez étaler) ou sur la déclaration complémentaire 2042C (si vous souhaitez être imposé au quotient), on peut aller voir cet article

    • Départ à la retraite (dernière année pour l’étalement)

Les salariés qui perçoivent une indemnité de départ à la retraite, volontaire ou non, ont le choix entre le système du quotient ou l’étalement vers « l’avant ».

Ce dernier système consiste à répartir à parts égales l’indemnité imposable sur l’année en cours et les trois années suivantes

Pour faire un calcul concret, connaitre toute la législation en vigueur et savoir dans quelle case déclarer sur la déclaration principale 2042 (si vous souhaitez étaler) ou sur la déclaration complémentaire 2042C (si vous souhaitez être imposé au quotient), on peut aller voir cet article

      • Revenus différés

Il s’agit de revenus perçus en année N mais qui relèvent des années antérieures (arriéré de salaire ou de loyers versé en retard, etc.).

Ces revenus peuvent bénéficier du système du quotient quel que soit leur montant

Pour faire un calcul concret, connaitre toute la législation en vigueur et savoir dans quelle case déclarer sur la déclaration principale 2042 (si vous souhaitez étaler) ou sur la déclaration complémentaire 2042C (si vous souhaitez être imposé au quotient), on peut consulter cet article

 

l’équipe de la SOHPeM reste à votre écoute

pendant cette période de dé-confinement progressif

vous pouvez nous joindre au 04.73.32.27.12

de 8H30 à 11H45 et de 13h00 à 17h00

du lundi au vendredi

 

Articles qui pourraient vous intéresser

,

DÉCLARATION AUTOMATIQUE ?

Qu’est-ce que c’est ? qui est concerné ?.

,

CESU, LE CHOMAGE PARTIEL INDEMNISE

La procédure d’indemnisation exceptionnelle du chômage partiel expliquée aux.

IMPÔT 2019 : DÉDUCTION, RÉDUCTION, CRÉDIT

Dans cet article, on va vous accompagner pour remplir la déclaration de revenu 2019 et vous indiquer comment bénéficier du bon nombre de parts fiscales, des déductions, réductions et crédits d’impôt les plus répandues en 2019

D’abord on commence par définir la différence entre les 3 dispositifs qui permettent de faire baisser le montant de notre imposition

Quelle est la différence entre la réduction, la déduction et le crédit d’impôt ? 

La déduction fiscale ou déduction d’impôt intervient avant le calcul de l’impôt et elle permet de réduire le revenu global à déclarez au fisc

La réduction d’impôt intervient a posteriori, puisqu’il s’agit de retrancher une somme d’argent de l’impôt sur le revenu à payer

Le crédit d’impôt fonctionne sur le même principe que la réduction fiscale, mais intervient comme un remboursement de la part du fisc.

Pour en savoir plus

 

LE FORMULAIRE DE DÉCLARATION DE REVENU PRINCIPALE 2042 (télécharger)

Cliquez pour vous rendre directement vers le thème qui vous intéresse

Page 1 :

Page 2 :

Page 3

Page 4

LE FORMULAIRE RÉDUCTIONS D’IMPÔT – CRÉDITS D’IMPÔT 2042 RICI (télécharger)

Page 1

Page 2

FORMULAIRE DÉCLARATION DE REVENU COMPLÉMENTAIRE 2042C (télécharger)

Page 3

LA DÉCLARATION DE REVENU PRINCIPALE 2042

Page 1

  • Si on ne dispose pas de téléviseur, on n’oublie pas de cocher la case ØRA
  • On n’oublie pas de signaler votre nouvelle adresse dans la rubrique changement d’adresse si on a déménagé en 2019. Cela aura une incidence sur la taxe d’habitation et sur l’éventuelle taxe foncière 2020

 

Page 2

  • Concubinage

Enfants mineurs ou handicapés quel que soit leur âge

Si on a des enfants mineurs ou handicapés et qu’ils sont reconnus par les deux parents, quel que soit leur âge, ils peuvent être :

  • Tous comptés à charge par l’un des parents ;
  • Ou être répartis entre les deux parents. Le père et la mère déclarant chacun un enfant différent (un même enfant ne pouvant être compté à charge deux fois) ;
  • Ou pour un même enfant ayant fait l’objet d’une charge équitablement partagée, l’enfant peut alors être assimilé à un enfant en garde alternée

On bénéficie alors d’une majoration de parts

Enfants majeurs

Si on a des enfants majeurs, ils sont normalement imposés séparément. Mais, ils peuvent demander à être rattachés sur l’une des deux déclarations s’ils sont dans l’une des situations suivantes :

  • Âgés de moins de 21 ans au 1er janvier de l’année d’imposition (1.1.2019 pour l’imposition des revenus 2019) ;
  • Âgés de moins de 25 ans à la même date et poursuivant leurs études ; quel que soit leur âge s’ils sont handicapés ;
  • Quel que soit l’âge, s’ils effectuent leur service national, sous une forme militaire ou civile

Dans ce cas, le parent ayant rattaché l’enfant majeur pourra bénéficier d’une majoration du nombre de parts pour un enfant célibataire sans charge de famille ou d’un abattement si l’enfant majeur est marié ou chargé de famille

Pour en savoir plus

  • Mariage, pacs

Avec le prélèvement à la source, on doit signaler son mariage ou pacs dans les 60 jours suivant l’événement soit sur son compte en ligne soit par courrier à son centre des impôts

Cette information permet d’adapter en temps réel le taux de prélèvement et, si on en a, les acomptes

Suivez le lien pour décider comment déclarer ou non sa situation dès la première année et faire valoir ses nouveaux droits

  • Divorce, séparation

Les démarches liées à une situation de rupture sont complexes et plusieurs choix d’imposition sont prévus, pour évaluer la meilleure solution on peut d’aller voir cet article

  • Décès du conjoint dans l’année d’imposition

Si notre conjoint est décédé dans l’année, il vous faudra faire 2 déclarations bien distinctes :

  • Une première allant du début de l’année fiscale jusqu’à la date de décès du conjoint/e ou époux/se
  • Une seconde uniquement à au nom du survivant et qui débutera à la date du décès du conjoint/e ou époux/se jusqu’à la fin de l’année fiscale

Pour en savoir plus

  • Demi part supplémentaire

    • Être parent célibataire ou avoir élevé seul(e) un enfant :

Pour le fisc, vivre seul signifie n’être :

  • Ni marié,
  • Ni pacsé,
  • Ni en concubinage

Mais cela ne suffit pas, il faut aussi avoir :

  • Un ou plusieurs enfants à charge reportés sur la déclaration de revenu
  • Élevé seul pendant au moins 5 ans un enfant aujourd’hui majeur

Pour en savoir plus 

    • L’un des membres du foyer est en situation de handicap

Pour son conjoint et/ou soi

Il faut absolument remplir une des conditions suivantes :

  • Avoir une carte d’invalidité pour une incapacité d’au moins 80%.
  • Être titulaire d’une carte mobilité inclusion CMI avec la mention invalidité.
  • Bénéficier d’une pension d’invalidité pour accident du travail de 40% ou plus.
  • Avoir une pension militaire pour une invalidité de 40% ou plus.

Si on est invalide et qu’on remplit une des 4 conditions, il faut cocher la case P. Pour son conjoint, on doit cocher la case F.

Pour un enfant

Pour bénéficier de la demi part, l’enfant doit bénéficier :

  • Soit d’une carte d’invalidité 80%.
  • Soit de la carte mobilité inclusion avec une mention incapacité.

Concrètement :

  • Si l’enfant qui est rattaché au foyer fiscal, on coche la case G
  • S’il est en résidence alternée, chaque parent coche alors la case I. L’avantage fiscal sera coupé en deux
  • Si votre enfant est majeur et toujours rattaché au foyer fiscal, on coche la case R

Pour en savoir plus

  • Pension alimentaire ou rattachement d’un enfant majeur

La plupart des contribuables cherchent à maintenir le plus longtemps possible dans leur foyer fiscal leurs enfants devenus majeurs. Mais le rattachement d’un enfant majeur n’est pas toujours la meilleure solution sur le plan fiscal.

Dans certains cas, il est plus avantageux de verser une pension alimentaire à un enfant qui fera ainsi sa propre déclaration de revenus.

Une simulation est souvent nécessaire pour déterminer la meilleure solution.

A noter : Même si on n’a versé que de petites sommes sur le compte de son enfant, on peut tout de même déduire un forfait s’il a vécu à notre domicile

Pour en savoir plus

 

Page 3

  • Les revenus partiellement à déclarer ou à ne pas déclarer

    • Les revenus des apprentis, VIE, service civique
    • Les indemnités de licenciement
    • L’intéressement et la participation
    • Tickets restaurants, chèques-vacances et cadeaux
    • Les revenus du covoiturage
    • La vente d’électricité photovoltaïque
    • Certains revenus de location meublée
    • La vente occasionnelle de biens sur Internet
    • Les allocations familiales et les prestations d’aide sociales
    • Les gratifications de stage
    • Les revenus des jobs étudiants
  • Déclarer les frais réels ou choisir l’abattement de 10 %

Le fisc offre un abattement de 10% sur les salaires avant impôt car il considère que tout français supporte des charges pour aller au travail

En tant que salarié, on regarde s’il n’est pas plus intéressant pour nous :

    • De passer aux frais réels kilométriques. On consulte le barème
    • De déduire les frais de repas, on regarde dans quel contexte c’est possible

Si les frais réels sont plus avantageux, on calcule ses kilomètres et/ou ses repas et on remplit la case 1K

A noter: Si on a déménagé pour le travail, les frais peuvent être comptabiliser dans les frais réels

  • Déclarer les heures supplémentaires

Les 5000 premiers euros (le reste est à déclarer normalement) sont totalement exonérés d’impôt. On remplit la case 1GH

Pour en savoir plus

  • Déclarer les revenus des capitaux mobiliers et les plus-values

Classiquement, on reçoit un document bancaire ou notarial qui permet de vérifier si tout a été reporté sur la déclaration pré remplie et, de la compléter si besoin

Pour s’informer davantage, on peut aller consulter :

Cette page pour les capitaux mobiliers
Cette page pour les plus-values immobilières

 

Page 4

  • Revenus fonciers

Il existe deux régimes d’imposition régime micro-foncier et le régime réel

Tous les  revenus, fonciers ou autres, sont à déclarer sur le formulaire Cerfa n°2042 et ensuite, selon les cas, on peut être amené à remplir d’autres formulaires annexes de déclaration de revenus fonciers en 2019 :

  • Si on a opté pour le régime d’imposition réel : déclaration pour les revenus fonciers n°2044, qui sera ensuite annexée à sa déclaration générale
  • Si on a investi dans un bien immobilier dans le cadre d’un programme d’incitation ou de déduction fiscale (Pinel, Robien, outre-mer) : déclaration n°2044-SPE

Si nos revenus fonciers ne dépassent pas 15 000 € par an, le régime microfoncier ou le régime réel (notamment si vos charges déductibles dépassent l’abattement de 30% prévu par ce régime) peut s’appliquer, au-delà c’est le régime réel qui s’applique de plein droit

Pour tout savoir sur la déclaration de vos revenus fonciers, la meilleure fiscalité, les cases à remplir et les formulaires à rajouter, consulter cet article

  • Pension alimentaire versées, charges déductibles (voir aussi formulaire 2042 C)

Selon qu’on règle une pension alimentaire :

    • À un enfant mineur fixée par décision de justice ou pas,
    • À un enfant majeur non compté à charge sur sa déclaration de revenu,
    • À un ex-conjoint par décision de justice (pour la prestation compensatoire il faudra utiliser la déclaration 2042RICI),
    • À des parents, grands-parents, adoptants hébergés ou non à son domicile,

La déduction d’impôt sera différente et la déclaration sur le formulaire également, on consulte cet article pour tout savoir

  • Réductions et crédits d’impôt (voir aussi déclaration 2042 RICI)

    • Déclarer les dépenses d’emploi à domicile

Le crédit d’impôt est égal à 50% des dépenses globales, charges sociales comprises, prises dans la limite de 12 000 € par an + 1 500 € par enfant à charge ou membre du foyer fiscal âgé de plus de 65 ans (dans la limite totale de 15 000 €), on reporte les sommes totales dans la case 7DB

Si on a engagé des dépenses pour un ascendants (parents par exemple) qui a plus de 65 ans et qui bénéficie de l’APA, on remplit la case 7DL

L’année d’une première embauche, les deux plafonds ci-dessus sont portés respectivement à 15 000 € et 18 000 €. On donc coche la case 7DQ

Le plafond est fixé à 20 000 € et on coche la case 7DG si l’un des membres du foyer :

  •  Est titulaire d’une carte d’invalidité ou d’une carte mobilité inclusion (CMI-invalidité) correspondant à un taux d’incapacité de 80% ou plus
  • Est bénéficiaire d’une pension d’invalidité de 3ème catégorie
  • Perçoit un complément d’allocation d’éducation spéciale pour un enfant handicapé (complément d’AEEH)

Pour en savoir plus

  • Déduction du Plan d’Epargne Retraite

Selon le type de Plan d’Epargne Retraite, le montant déductible est variable

On vous propose de lire cet article pour tout connaitre les avantages de cette déduction

On remplir les cases 6NS et 6NT à côté desquelles on trouve le montant maximum déductible pour chaque membre du foyer fiscal

 

FORMULAIRE RÉDUCTIONS D’IMPÔT – CRÉDITS D’IMPÔT 2042 RICI

Page 1

  • Déclarer les dons faits aux organismes d’intérêt général

On peut récupérer une partie des dons versés à certaines associations et certains organismes reconnus d’intérêt général ou d’utilité publique. Ils ouvrent droit à un avantage qui peut atteindre 66% des sommes versées. Ce taux atteint 75% pour les 546 premiers euros versés à un organisme d’aide aux personnes en difficulté, qui fournit des repas, des soins ou favorisant l’accès au logement

On reporte le montant des dons en case 7UF de la déclaration

  • Indiquer les études suivies par ses enfants

La déduction est de 61 euros par enfant scolarisé au collège, 153 euros par enfant scolarisé au lycée et 183 euros par enfant suivant des études supérieures. Vous devez indiquer le nombre d’enfants scolarisés à votre charge aux cases 7EA à 7EG du formulaire n°2042 RICI

  • Déclarer les dépenses de garde d’enfant(s)

Si on a fait garder son enfant de moins de 6 ans dans une crèche, une halte-garderie, ou bien par une assistante maternelle, un crédit d’impôt égal à 50% des dépenses supportées peut être accordé

On reporte les sommes totales payées dans les cases 7GA à 7GG du formulaire n°2042 RICI, selon sa situation

Pour en savoir plus

  • Déclarer les dépenses d’hébergement pour les personnes dépendantes

Si on est l’intéressé(e)

Si on est hébergé dans une maison de retraite, Un établissement de soins de longue durée, on peut bénéficier d’une réduction fiscale correspondant à « 25 % des dépenses retenues dans la limite annuelle de 10 000 € par personne hébergée, membre du foyer fiscal »

. A noter : « seules les personnes qui supportent des dépenses de dépendance peuvent bénéficier de la réduction d’impôt », précise-t-on sur le site des impôts. « Aucune condition d’âge de la personne hébergée n’est exigée pour l’application de la réduction d’impôt »

Les dépenses doivent être mentionnées en case 7CD et 7CE du formulaire 2042 RICI

Si on paye pour son parent

Si on prend en charge les dépenses d’établissement de son parent, on ne bénéficiera pas de la réduction d’impôt mais….

Le fait de prendre en charge les factures pour l’hébergement, les soins ou la nourriture de ses parents est déductible au titre des pensions. On peut déduire les sommes au titre de « pension versée à un ascendant » puisque l’on entre dans le cadre de l’obligation alimentaire. La déduction permet une baisse de l’impôt qui dépend de votre tranche d’imposition

On déclare donc en case 6 GP de la déclaration 2042 et 2042 C

Pour en savoir plus

A noter : En case 6GU, on peut déduire de son revenu imposable les frais d’obsèques d’un parent, à condition qu’ils ne soient pas déjà payés par la succession

 

Page 2

  • Dépenses en faveur de l’aide aux personnes dans l’habitation principale

Pour les dépenses d’adaptation à la perte d’autonomie ou au handicap, le crédit d’impôt s’applique uniquement si le contribuable ou un membre de son foyer fiscal remplit l’une des conditions suivantes :

  • Il est titulaire pour une invalidité au taux de 40 % minimum, soit à titre de veuve, d’une pension prévue par les dispositions du Code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de guerre ;
  • Il est titulaire d’une pension d’invalidité pour accident du travail (avec un taux d’incapacité permanente d’au moins 40 %) ;
  • Il est titulaire soit de la carte « mobilité inclusion » comportant l’une des mentions « invalidité » « priorité » ou « stationnement pour personnes handicapées », soit de la carte « Priorité pour personne handicapée » ou d’une carte de stationnement pour personnes handicapées ;
  • Il souffre d’une perte d’autonomie entraînant son classement dans l’un des groupes 1 à 4 de la grille nationale permettant de mesurer la perte d’autonomie afin de disposer de l’allocation personnalisée d’autonomie

Pour en savoir plus

  • Prestation Compensatoire

Si on verse une prestation compensatoire en capitale, en application d’un jugement de divorce, en une seule fois ou de façon échelonnée dans un délai au plus égal à 12 mois à compter de la date à laquelle le jugement est passé, on peut bénéficier d’une réduction d’impôt

Elle correspond à 25% du montant des versements effectués, des biens ou des droits attribués, retenus dans la limite de 30 500 € pour l’ensemble de la période de 12 mois. Elle doit être déclarée en case 7WN à 7WP du formulaire n°2042 RICI

Pour savoir plus

  • Dépenses pour la transition énergétique

Les conditions d’octroi sont strictement encadrées, aussi, on vous conseille de contacter le centre des impôts pour vérifier la recevabilité au crédit d’impôt des travaux effectués ou d’aller voir cet article

 

FORMULAIRE DÉCLARATION DE REVENU COMPLÉMENTAIRE 2042C

Page 3

  • Revenus différés ou exceptionnels

Il s’agit de revenus qui présentent un caractère exceptionnel dans la mesure où ils ne peuvent pas être perçus. Ces revenus peuvent bénéficier du système du quotient s’ils sont supérieurs à la moyenne des revenus nets déclarés par le contribuable au titre des trois dernières années

    • Revenus liés au contrat de travail

La loi prévoit une exception en faveur des revenus exceptionnels liés au contrat de travail : primes de mobilité, fraction imposable des indemnités de licenciement ou de départ à la retraite, etc. Ces revenus peuvent bénéficier du système de quotient, quel que soit leur montant

Pour faire un calcul concret, connaitre toute la législation en vigueur et savoir dans quelle case déclarer sur la déclaration principale 2042 (si vous souhaitez étaler) ou sur la déclaration complémentaire 2042C (si vous souhaitez être imposé au quotient), on peut aller voir cet article

    • Départ à la retraite (dernière année pour l’étalement)

Les salariés qui perçoivent une indemnité de départ à la retraite, volontaire ou non, ont le choix entre le système du quotient ou l’étalement vers « l’avant ».

Ce dernier système consiste à répartir à parts égales l’indemnité imposable sur l’année en cours et les trois années suivantes

Pour faire un calcul concret, connaitre toute la législation en vigueur et savoir dans quelle case déclarer sur la déclaration principale 2042 (si vous souhaitez étaler) ou sur la déclaration complémentaire 2042C (si vous souhaitez être imposé au quotient), on peut aller voir cet article

      • Revenus différés

Il s’agit de revenus perçus en année N mais qui relèvent des années antérieures (arriéré de salaire ou de loyers versé en retard, etc.).

Ces revenus peuvent bénéficier du système du quotient quel que soit leur montant

Pour faire un calcul concret, connaitre toute la législation en vigueur et savoir dans quelle case déclarer sur la déclaration principale 2042 (si vous souhaitez étaler) ou sur la déclaration complémentaire 2042C (si vous souhaitez être imposé au quotient), on peut consulter cet article

 

l’équipe de la SOHPeM reste à votre écoute

pendant cette période de dé-confinement progressif

vous pouvez nous joindre au 04.73.32.27.12

de 8H30 à 11H45 et de 13h00 à 17h00

du lundi au vendredi

 

Articles qui pourraient vous intéresser

,

DÉCLARATION AUTOMATIQUE ?

Qu’est-ce que c’est ? qui est concerné ?.

,

CESU, LE CHOMAGE PARTIEL INDEMNISE

La procédure d’indemnisation exceptionnelle du chômage partiel expliquée aux.